🔧 Comment j’ai crĂ©Ă© une sales machine en une journĂ©e

Eliott Raoult
6 min readFeb 28, 2021

Wow tu es lĂ  ! Comme quoi, un titre aguicheur ça attire du monde. 😅 Mais ne t’inquiĂšte pas, je vais essayer de relever le niveau avec quelques histoires qui je l’espĂšre vont t’inspirer ! En deux mots, je m’appelle Eliott, je suis Ă©tudiant Ă  HEC, et aujourd’hui je veux te parler de mes premiĂšres aventures entrepreneuriales, et te faire dĂ©couvrir ma passion : le no-code. đŸ‘šâ€đŸ’»

Pourquoi entreprendre sans passion ne fonctionne pas

À la sortie du lycĂ©e, j’en avais marre des cours, je voulais seulement travailler et ĂȘtre sur le terrain. J’ai Ă©tĂ© servi ! 😁 J’ai fait une Ă©cole hĂŽteliĂšre et, du terrain, j’en ai mangĂ© ! Plus de 4 mois dans une station de ski en tant que rĂ©ceptionniste. MalgrĂ© la proximitĂ© avec le client, quelque chose me manquait. Je manquais d’un projet qui me stimulait. J’ai donc dĂ©cidĂ© de me lancer dans le e-commerce. Durant cette pĂ©riode, j’ai beaucoup appris en marketing, en crĂ©ation de site, en communication
 Merci Youtube ! J’ai donc lancĂ© en quelques semaines un site de vente de montres sans rĂ©el succĂšs. Plus tard, durant mon annĂ©e d’échange en licence, j’ai tentĂ© Ă  nouveau l’expĂ©rience avec un autre site e-commerce. À cette pĂ©riode, ces projets ne me passionnaient pas vraiment mais la crĂ©ation de ces deux sites me rendait vraiment heureux. C’est Ă  ce moment lĂ  que je me suis rendu compte que ce qui me faisait vibrer, c’était de crĂ©er avec mes petites mains, de galĂ©rer, mais aussi d’apprendre Ă  travers ces projets. Je savais que l’entrepreneuriat Ă©tait fait pour moi, malgrĂ© le fait que tout ce que j’avais fait n’avait pas fonctionnĂ©. Il me manquait juste une chose : de la passion et de l’attachement pour ce que je vendais.

Melting Vote, ma premiùre start-up 🗳

Avec Maxence, mon associĂ©, on s’est lancĂ© dans l’aventure en 2019. L’objectif de Melting Vote Ă©tait de rĂ©tablir le lien et la confiance entre les citoyens et leurs Ă©lus. C’est ce qui nous a motivĂ© pendant prĂšs d’un an. Au dĂ©but de notre aventure (semĂ©e d’embuche
), et gonflĂ©s Ă  bloc, on part avec Maxence rencontrer des prestataires qui allaient dĂ©velopper notre plateforme. Super feeling, des jeunes et des prix corrects. On avait besoin d’un produit rapidement pour les Ă©lections municipales et on s’est dit “GO”.

Mais c’est à partir de ce moment que les galùres s’enchainent :

  • la plateforme est livrĂ©e avec du retard (alors que les Ă©lections approchent) ;
  • on n’arrive pas Ă  trouver un CTO ;
  • on manque d’agilitĂ© pour adapter la plateforme aux demandes des utilisateurs et des candidats


MalgrĂ© tous ces problĂšmes, on a rĂ©ussi Ă  crĂ©er de l’interĂȘt Ă  Paris. On comptabilisait plus d’une trentaine de candidats inscrits pour rĂ©pondre aux propositions de 2500 parisiens (en seulement 1 mois). Une belle victoire !

Mais comme je l’ai appris pendant cette expĂ©rience : crĂ©er une boĂźte c’est simple, survivre c’est dur. D’autres problĂšmes sont arrivĂ©s et nous avons dĂ» nous sĂ©parer de notre CTO. Retour au point de dĂ©part. Sans compĂ©tences en dĂ©veloppement informatique, il nous fallait trouver une solution pour ne pas “mourir”.

C’est lĂ  que je rencontre Camille, de Germinal, qui me parle du no-code. Et lĂ  je me dis : c’est pas possible, tu peux crĂ©er une web app sans aucune connaissance informatique ? Je me renseigne sur les plateformes no-code (Ă  l’époque ce n’était pas encore trĂšs connu) et quelques jours plus tard, en suivant ses conseils, je me lance. Je m’inscris sur Bubble et je rĂ©plique Melting Vote
 en seulement 7 jours !!! đŸ€Ż. À ce moment prĂ©cis, je rĂ©alise que je n’ai plus besoin d’un dĂ©veloppeur pour lancer des produits sur le marchĂ©, et un boulevard s’ouvre devant moi 🛣

Bras-droit CEO, c’est quoi ce bazar ?

En arrivant chez Kraaft, la fiche de stage indiquait “Bras Droit CEO”. Autant dire que je ne savais pas vraiment ce que j’allais faire pendant ces 6 mois ! Mais le produit et l’équipe avait l’air top, et j’avais rencontrĂ© Thomas Ă  HEC, puisqu’il animait une formation growth hacking. En rĂ©alitĂ©, durant cette expĂ©rience, comme dans mon ancienne start-up, j’ai touchĂ© Ă  tout : vente, marketing, opĂ©rations, succĂšs client
 C’était gĂ©nial, et tout ça en combinant du terrain (le 1er mot d’ordre lĂ -bas) !

Un jour, Thomas vient me voir et me dit : “Eliott, toi qui nous parle toujours de Bubble, tu pourrais faire un MVP pour crĂ©er des formulaires ?”. Je lui rĂ©ponds : “Aucun problĂšme, j’ai combien de temps ?”. On me donne alors une semaine pour voir ce qu’on peut faire avec ce genre d’outil. Je relĂšve le dĂ©fi et au bout de 5 jours de travail, je sors une premiĂšre version fonctionnelle qui nous permet d’itĂ©rer en produit.

Kraaft Forms : Formulaire d’auto contrîle

Plus tard, en discutant avec Marc, il m’explique qu’il aimerait bien profiter de ses dĂ©placements chez les clients pour dĂ©marcher des entreprises de travaux publics qui seraient dans le coin. Je lui pitch le concept d’une “Sales Machine” terrain : dĂšs qu’il se dĂ©place, il peut voir toutes les entreprises intĂ©ressantes qui se trouvent Ă  cĂŽtĂ© de son client. Il me dit “GO” !

Avant de pouvoir crĂ©er ce dashboard de prospection, il a fallu que j’identifie toutes les agences de travaux publics qui pouvaient nous intĂ©resser. Pour ça, je me lance dans un scrapping monstrueux de 50 000 entreprises. C’était impossible de faire ça Ă  la main et les outils de scrapping ne fonctionnaient pas. Marc me dit : “Eliott, on prend 30 minutes, on set-up ton ordinateur et tu vas apprendre Ă  scraper en python.”. La mĂȘme semaine, je crĂ©ais mes premiers scripts avec l’aide de CĂ©dric. PremiĂšre fois que je touche vraiment Ă  du code ! A cette pĂ©riode, -l’équipe m’appelle le “scrappeur fou”, et mon ordinateur tourne H24 pour extraire les donnĂ©es.

Ma base de donnĂ©es prĂȘte, je me lance dans la crĂ©ation du dashboard, qu’on appelle aujourd’hui la Sales Machine Raoult (ou plus couramment la SMR #ASMR 😂). En une journĂ©e, j’importe les donnĂ©es sur Bubble et je crĂ©e le dashboard. Depuis, dĂšs que Thomas et Marc se dĂ©placent chez les clients, ils utilisent la SMR pour optimiser leur prospection et trouver des clients potentiels dans le coin. 💙 La semaine derniĂšre, ils ont d’ailleurs signĂ© le 1er lead gĂ©nĂ©rĂ© via l’outil !

Petit aperçu de la SMR đŸ€‘

L’accompagnement de startups 🚀

En parallĂšle de mon stage chez Kraaft, Thomas m’encourageait dans mon activitĂ© de freelance. En l’espace de 6 mois, j’ai crĂ©Ă© 5 web app pour des jeunes startup (bon, du coup je dormais pas beaucoup
). La plupart du temps, pour crĂ©er un MVP Ă  lancer sur le marchĂ©.

Uspot.fr : site de rĂ©fĂ©rencement d’évĂšnements

Aujourd’hui, c’est mon dernier jour de stage chez Kraaft et j’ai dĂ©cidĂ© de me lancer dans de nouvelles aventures :

  • le dĂ©veloppement no-code de web app et d’app en freelance (ping me si vous ĂȘtes intĂ©ressĂ©s)
  • l’apprentissage du code (car on peut faire beaucoup de chose en no-code mais en combinant les deux, on dĂ©veloppe plus vite et mieux !)
  • le lancement d’un projet perso (suivez moi sur Linkedin pour plus d’info)

Ça fait peut-ĂȘtre beaucoup, mais bon comme dit Thomas : “On ne peut pas tout faire, il faut prioriser”. Maintenant, plus qu’à prioriser tout ça !

--

--